Le service de transport social du T’Condruses a adapté ses véhicules afin de répondre aux exigences de sécurité en raison de la pandémie Covid 19.

Des barrières ont été placées dans l’habitacle des véhicules afin de permettre de minimiser les risques de contaminations, tant pour le chauffeur que pour le bénéficiaire.
Ce dispositif permet de limiter les contacts et les flux d’airs entre conducteur et  passager, tout en maintenant le fait de pouvoir communiquer de façon conviviale.

Bien entendu, nos chauffeurs sont équipés de gants et masques et effectuent une désinfection complète des véhicules (intérieur et extérieur) entre chaque prise en charge.

T’Condruses est actif sur sept communes condrusiennes de la province de Liège : Anthisnes, Clavier, Marchin, Modave, Nandrin, Ouffet et Tinlot.

Depuis 2010, il propose un service de transport social dédié à toute personne connaissant des problèmes de mobilité, permanents ou passagers en octroyant une priorité aux personnes précarisées, âgées et handicapées.

Il assure des trajets nécessités par des raisons médicales, d’insertion sociale (courses, visites, loisirs, culture…) ou d’insertion socioprofessionnelle (formation, réponse à une offre d’emploi…). Il contribue ainsi à renforcer la cohésion sociale du territoire en rencontrant les besoins de personnes éprouvant des difficultés à se déplacer ainsi que de créer des emplois (complémentarité de l’offre du service public). Les clients sont pris en charge et déposés à domicile, au besoin accompagnés dans leurs démarches.

Les ressources du T’Condruses sont apportées par la Wallonie (dans le cadre du dispositif IDESS), les recettes payées par les usagers, diverses aides à l’emploi ou à l’intégration de travailleurs (APE, SINE) et une intervention des communes partenaires.

Lorsque les 3 véhicules de T’Condruses sont complets le T’Condruses réoriente les demandes de prise en charge vers TinlotBus et OuftiBus ou lorsque les demandes des utilisateurs concernent des publics spécifiques (handicapés moteurs par exemple), vers Bon’pied bon’œil, esquissant de la sorte les bases d’une centrale de mobilité.